Etude | 3DS2 et authentification forte : comment optimiser les performances des Marchands ?

  • Tendances
  • 1 min

Dalenys & l’Institut ENOV dressent le tableau du marché et ses opportunités.

Alors que beaucoup d’acteurs du paiement ont été alarmistes, en évaluant à 57% le taux de déclenchement du 3DS à partir de l’entrée en vigueur des RTS (contre 19% avant les RTS), les e-commerçants se sont inquiétés de la baisse supposée de leur taux de conversion. Les Banques émettrices ont, quant à elles, piloté la nouvelle directive tambour battant avec l’objectif de contenir la fraude en ligne dans l’intérêt des consommateurs. Ces mêmes consommateurs semblaient pourtant peu soucieux des risques de fraude sur leur achat en ligne.

Dalenys a souhaité saisir les nuances de cette nouvelle situation pour mieux accompagner ses marchands noyés dans ce nouveau contexte européen. A la demande de Dalenys, l’Institut d’étude indépendant Enov a ainsi mené une étude auprès de l’ensemble des acteurs du e-commerce français.

Grands Marchands, Banques émettrices et panel de consommateurs ont révélé leurs réticences et leurs intérêts à l’idée de subir ou déployer l’authentification forte. Ce sont les résultats quali / quanti de cette investigation que nous vous révélons à travers cette étude, afin de comprendre comment la relation entre e-commerçants et Banques a été fragilisée par la DSP2 et, surtout, comment réconcilier l’ensemble des acteurs

Téléchargez notre étude : 3DS2 et authentification forte : comment optimiser les performances des Marchands ?

Inscrivez-vous à notre newsletter