Dossier | Du 3-D Secure 1.0 au 3-D Secure 2.0 : comment garantir la conversion ?

Le protocole d’authentification 3-D Secure a été conçu initialement pour sécuriser les paiements en ligne, en s’assurant de l’identité du porteur de la carte utilisée pour limiter les risques de fraude.

Après plusieurs années d’utilisation répandue, les acteurs du paiement ont souligné les points de friction du protocole actuel, notamment : des transactions qui échouent à tort, le manque d’ergonomie de certains parcours d’authentification – particulièrement sur mobile – et l’impossibilité pour le porteur de se désinscrire du programme 3D Secure auprès de sa banque.

Les actionnaires de l’organisme EMVCo, garant des spécifications du 3D Secure, ont ainsi entrepris en 2016 la montée en version vers l’EMV 3DS 2.0 ou 3DS2.

Découvrez notre dossier : « Du 3-D Secure 1.0 au 3-D Secure 2.0 : comment garantir la conversion ? »

Inscrivez-vous à notre newsletter